Accéder au contenu principal

ARMAGNAC



L'ARMAGNAC



Sur cette page : Historique - Vinification - Distillation - Particularité - Vieillissement - Dégustation
Liens vers les sites officiels des maisons d'Armagnac.



UN CLIN D'OEIL SUR L'ARMAGNAC

L'armagnac est un élixir qui fascine ...
L'armagnac est très certainement la plus vieille eau de vie de France. Elle est largement utilisée au moyen âge pour ces vertus thérapeutiques. Elle est alors consommée pure ou coupé avec de l'eau.

L’armagnac est une eau-de-vie dont le taux en alcool est supérieur ou égal à 40% vol.
Elle est issue de la distillation de vins blancs secs vinifiés à partir de 4 principaux cépages, et produite dans la région d'Armagnac, sur trois départements : le Gers, les Landes, et le Lot-et-Garonne


HISTORIQUE

On considère l'armagnac comme la plus ancienne eau-de-
vie de vin du monde.
Les Romains ont introduit la vigne dans ses régions du Sud-ouest. Puis les arabes ont apporté l’alambic. Et enfin, les celtes ont développé l’utilisation du fût. Ils ne pouvaient se rencontrer qu’en Gascogne...
Connu au Moyen-âge pour ses vertus thérapeutiques, l’armagnac prit son essor au XVIe siècle pour devenir un véritable produit de consommation.
Des textes prouvent que sa commercialisation date au moins du début du XVe siècle (marché de Saint-Sever en Chalosse en 1461) alors que celle de son grand rival le Cognac ne date que du début du XVIIe siècle. Dès 1411 il est fait mention à Toulouse de la présence du premier distillateur de vins connu en France, un certain Antoine, mais l'art de la distillation de l'« aygardent » (l'eau ardente) semble avoir été introduit chez nous à l'Université de Montpellier en 1285 par Arnaud de Villeneuve, médecin du pape Clément V, et disciple de la célèbre école arabe de Salerne en Italie, où fut mise au point dès le XIIe, l'obtention d'élixirs ou d'alcools tirés de toutes sortes de plantes ou de fruits. Ces produits sortant de l'alambic des apothicaires n'étaient pas utilisés comme boisson mais comme remède ou parfum. Selon des textes conservés au Vatican l’armagnac possédait 40 vertus, supprimer les yeux rouges, guérir les hépatites, affûter l’esprit, calmer les maux de
dents et supprimer les maux de têtes.
La distillation et la commercialisation atteignent leur apogée au XIXe siècle. Vers 1878, le phylloxera détruit la quasi-totalité du vignoble. Cependant, petit à petit, la vigne se réinstalle dans l’Armagnac et c’est en 1909 qu’un décret délimite la zone de production de cette eau-de-vie à l’Appellation d’Origine Contrôlée. Le décret du 6 Août 1936 précisera les conditions d’élaboration de l’armagnac.


VINIFICATION - DISTILLATION - FABRICATION

Sa vinification s'effectue à partir de vins composés de cépages tels que le Colombard, l'Ugni blanc , la Folle Blanche, le Baco Blanc et pour une moindre part, d'anciens cépages tels que la Blanc Dame (Clairette de Gascogne), la Graisse, le Jurançon
blanc, le Mauzac blanc et rosé et le Meslier Saint-François.

Ces vins blancs récoltés sur l'aire d'appellation fin septembre, début octobre, sont vinifiés de façon traditionnelle, sans aucune adjonction de produits oenologiques. Ils sont caractérisés par: une franchise de goût, un degré alcoolique relativement faible (de 7à 9% vol.), une acidité importante, mais plus ils sont fruités, meilleur sera l'Armagnac!

Une fois la vinification terminée, le vin obtenu est alors distillé dans un alambic armagnaçais à chauffe continue ou à double-chauffe. C'est un moment particulièrement délicat dans la transformation des vins en eau-de-vie.
On obtient ainsi la Blanche Armagnac, ou Aygue Ardente. Celle ci pourra être utilisée pour confectionner des cocktails.

L'alambic armagnacais fonctionne en continu :
Le vin contenu dans la cuve de charge (au sommet à droite) alimente en permanence l'alambic par le bas du réfrigérant. C'est grâce à lui que les vapeurs d'alcool contenues dans le serpentin se refroidissent. Il monte dans le chauffe-vin, puis il est conduit vers la colonne (à gauche) où il descend de plateau en plateau jusqu'à la chaudière chauffée au gaz ou au bois. Les résidus du vin sont évacués hors de l'alambic par un trop plein (en bas à gauche). Sous l'effet de la forte chaleur produite par le foyer, des vapeurs de vin remontent à contre courant et « barbotent » dans le vin au niveau de chaque plateau. Elles s'enrichissent de l'alcool et de la majorité des substances aromatiques du vin et sont conduites par le col de cygne vers le serpentin (alambic à droite) où elles sont condensées puis refroidies.

Mise en fûts de chêne neuf de 400 litres pendant 2 à 3 ans, cette eau-de-vie va voir son degré d'alcool diminué, sa robe va se parer de belles couleurs dorées aux teintes acajou. Elle est transformée en Armagnac !. Par la suite, elle passera dans des fûts plus anciens et continuera son vieillissement jusqu'à l'obtention de sa pleine mesure


VIEILLISSEMENT

Un Armagnac XXX ou VS réunit différents armagnacs dont le plus jeune a au moins 2 ans de vieillissement sous bois. Pour le VSOP, le vieillissement est de 5 ans au moins et pour le XO, le vieillissement est de 6 ans au moins.

Pour découvrir une palette aromatique encore plus riche et complexe, il faut alors s'orienter vers des 15 et 20 ans d'âge, voire même des produits encore plus vieux. On trouve également des Armagnac millésimés : il s'agit dans ce cas là d'Armagnac provenant de la seule récolte mentionnée sur l'étiquette (par exemple 1908, 1946, 1985).

Le vieillissement en fût favorise la diminution du degré d'alcool de l'armagnac par évaporation : c'est ce qu'on appelle la part des anges. Mais surtout, il permet, par oxydation, l'apparition de nouveaux composés aromatiques d'une grande complexité qui, en se concentrant, augmenteront encore la puissance aromatique. Arrivé naturellement à 40% vol (ou plus), il sera alors conservé en Dame Jeanne (bonbonne en verre) pour permettre une bonne conservation.

A partir de ce moment-là, l'armagnac ne vieillit plus. Il peut être mis en bouteille l’année de la vente. Comme pour n'importe quelle eau de vie, la bouteille d'Armagnac doit être entreposée verticalement afin que l'alcool n'altère pas le bouchon en liège. Une fois ouverte, une bouteille d'armagnac peut se conserver plusieurs années.


PARTICULARITES

On trouve des Armagnacs de différents âges. Le vieillissement est au minimum de 2 ans pour pouvoir être proposé en bouteille aux consommateurs.
Plusieurs mentions existent. Elles se réfèrent à l'âge du plus jeune armagnac rentrant dans l'assemblage.

Comment le choisir ?

Trois grandes classes d'âge :
Les 3 étoiles sont composés d'eaux-de-vie dont la plus jeune a au moins 2 ans.
Les V.O., V.S.O.P. désignent un assemblage dont l'eau-de-vie la plus jeune a au moins 5 ans.
Les X.O., Napoléon ou Extra ne comportent que des armagnacs de plus de 6 ans d'âge.
Le Hors d'âge ne comporte des eaux-de-vie que d'au moins 10 ans. Le vieillissement des eaux-de-vie s'arrête dès qu'elles sont mises en bouteilles.


DEGUSTATION

Le véritable développement de l'armagnac date du XVIIIème siècle ou l'armagnac est dès lors attaché à un terroir. Les armagnacs sont dès lors produit sur trois zones d'appellation.

- le Haut-Armagnac connu pour ses eau de vie à boire de préférence dans leur jeunesse,
- le Ténarèze, région produisant des armagnacs corsées possédant une grande garde,
- le Bas-Armagnac, la plus petite des trois. La région de Bas-armagnac est souvent perçue comme la région produisant les armagnacs les plus fins et les plus bouquetés.

Aujourd'hui l'armagnac est très apprécié pour ces saveurs complexes, mais aussi pour accompagner de nombreux plats dont des Bécasse au foie gras, flambée à l'armagnac et accompagnée de cèpes, ou alors des Terrine arrosé d'armagnac.

Comment le déguster?

L'Armagnac se sert à la température de la pièce, dans des verres à fond large et à bords resserrés. L'armagnac se hume, se respire, se déguste par le nez. Chauffer le verre entre ses mains augmente la perception des arômes, les bons comme les mauvais... Les Ténarèzes sont caractérisés par une pointe de violette, tandis que les bas-armagnacs développent de puissantes senteurs de pruneaux.

Les connaisseurs apprécient surtout les armagnacs non réduits artificiellement, titrant entre 45° et 65°. On reconnaît un armagnac non réduit à la mousse persistante qui se forme sur le liquide quand on secoue la bouteille



Accédez directement aux sites Internet des marques d'Armagnac

Retour
  1. Armadis
  2. Château de Briat
  3. Château du Busca-Maniban
  4. Armagnac Cames
  5. Château de Cassaigne
  6. Domaine de Cassagnoles
  7. Maison Cascarede
  8. Domaine de Cazeaux
  9. Château Chiroulet
  10. Armagnac Darroze
  11. Dartigalongue
  12. Armagnac Delord
  13. Domaine d'Espérance
  14. Vignoble Fontan
  15. Maison Gelas
  16. Domaine Joy
  17. Domaine d'Ognas
  18. Pomès Pébérère
  19. Château de Lacquy
  20. Armagnac Larressingle
  21. Armagnac Baron de Lustrac
  22. Armagnac Louis Marcellin
  23. Domaine de Marquestau
  24. Armagnac De Montal
  25. Domaine de Mirail
  26. Château de Neguebouc
  27. Château de Ravignan
  28. Baronne Jacques de Saint Pastou
  29. La maison Peuchet
  30. Château de Salles
  31. Armagnac Sempé
  32. Armagnac du Baron de Sigognac
  33. Domaine du Tariquet
  34. Les Trois Domaines

Si votre marque d'Armagnac ne figure pas dans cette liste?
Communiquez-nous l'adresse de votre site!... Nous serons heureux de vous référencer...
SVP Joindre une autorisation de publication, merci!...






L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.
Vous devez être majeur pour consulter ce blog.

Commentaires

  1. Thanks in favor of sharing such a fastidious idea, piece of writing is nice, thats why i have read it…

    best armagnac

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Apéritif - Les Bitters ou Amers (A.B.A.)

LES APERITIFS BITTERS ou AMERS Ce sont des Apéritifs à base d'alcool (A.B.A.).
Ce sont des spiritueux élaborés à base d'alcool pur et neutre, aromatisés avec des subtances végétales. Ils font partie de la même famille que les "Anisés" et les "Gentianes". Ils titrent en général de 18° à 45° d'alcool.
Le mot " bitter" signifie" amer" en allemand et en anglais. Les bitters sont des spiritueux aromatisés avec des substances végétales amères, des écorces et des plantes. D'origine médicinale, les bitters sont les héritiers directs des préparations d'apothicaires, élixirs et baumes des temps jadis. Les principaux pays producteurs : la France avec la Corse, L'Italie avec la Sardaigne et la Sicile, l'Espagne.
Les Amers se dégustent: - En apéritif : nature ou allongé d'un soda (Perrier, Schweppes Tonic etc...). - En digestif : nature à la température de la pièce (at room temperature). - En cocktail : Sous différentes formes de méla…

LE RHUM

LE RHUM


Histoire - Fabrication -Types de rhum - Type selon provenance


Le rhum est une eau-de-vie produite à partir de la canne à sucre.
Le rhum est issu soit du jus de canne à sucre, ou vesou (et donne un rhum agricole), soit à base de mélasse — concentré arômatique dit "miel de canne à sucre" (et donne le rhum traditionnel). Cet alcool est produit par la fermentation puis la distillation.
Rhum agricole et rhum industriel sont deux eaux-de-vie très différentes : 
le rhum agricole (ou rhum habitant) est une eau-de-vie obtenue par distillation du pur jus de canne fermenté alors que le rhum industriel (appelé aussi rhum de sucrerie) désigne l'eau-de-vie tirée de la distillation de la mélasse (la mélasse est un résidu de fabrication du sucre). Si le rhum industriel est apparu dès le XVIIème siècle dans la région Caraïbe, ce n'est qu'à la fin du XIXème que les premiers rhums agricoles ont été produits aux Antilles françaises.
L'HISTOIRE DU RHUM :
Avec l'arrivée des pr…

Apéritifs - Les Anisés (A.B.A.)

LES APÉRITIFS ANISES
Si aujourd'hui le mot  "apéritif" évoque le plaisir et la convivialité, il a pendant des siècles désigné un produit uniquement médicinal - au même titre que tisane ou potion - destiné à ouvrir l'appétit, à soigner les troubles de l'estomac et à favoriser la digestion. Vin, alcool, macération, distillation n'étant que des moyens pour arracher aux plantes leurs vertus et les conserver. Consommé à jeun et avant le repas, et de façon parcimonieuse, il donnait déjà du plaisir, celui de se sentir bien, d'avoir bon appétit et d'assimiler sans douleur les aliments.
Parmi les plantes médicinales, l'anis vert, la badiane et le fenouil étaient prescrits pour leurs vertus stimulantes et stomachiques. Bien avant la célèbre absinthe (utilisée depuis l'antiquité pour soigner les maladies de l'estomac et du foie), le vinum silatum, liqueur au fenouil et à l'absinthe était consommée en apéritif, tout autour de la Méditerranée, il y a…